Campagne,  Défilé,  Editorial,  Lifestyle

11 clichés sur le métier de mannequin

Tout d’abord merci beaucoup pour toutes vos participations concernant les préjugés sur les mannequins. J’ai longtemps hésité à le rédiger car contrairement à la psychologie, la majorité des préjugés auxquels je suis confrontée viennent me juger physiquement.

Lorsque j’étais encore en étude, la plupart du temps je disais que j’étais étudiante, et à quelques reprises j’ai mentionné que j’étais mannequin.

Maintenant je ne peux plus me cacher puisque c’est devenu mon activité à temps plein. Quand vous annoncer que vous êtes mannequin, le regard des autres sur vous change. Je peux sentir à travers de nombreux regards qui me dévisagent qu’ils cherchent à confronter les fantasmes que l’on peut avoir sur les mannequins et à ce que je suis. Certains sont très respectueux et posent quelques questions par curiosité du style « ce n’est pas trop dur ? » « tu dois porter des vêtements incroyables » ce qui me semble tout à fait normal quand on rencontre quelqu’un qui a un métier « hors du commun ». Mais parfois je suis confrontée à des questions qui dépassent la simple curiosité et deviennent très agaçantes voire blessantes.

J’ai décidé de réunir la majorité des questionnements auxquels je fais face. Voici donc 11 clichés sur le métier de mannequin.

Quand vous annoncez que vous êtes mannequin

Deux types de réaction: la première est de vous dire « Wow c’est super tu dois avoir un million de vêtements et puis qu’est-ce que tu es jolie » ou alors la deuxième qui est de te dévisager de haut en bas. Je vous laisse interpréter ce petit silence que certaines laissent et qui en dit long.

Quand vos mensurations deviennent le centre de toutes les discussions

Wow mais tu es super grande, et super fine ! Tu devrais être mannequin ! Tu as des jambes gigantesques ! En même temps vu comment tu es joli ça ne m’étonne pas que ça soit ton métier ! Jusque-là pas de quoi s’alarmer, j’aime rire de ces remarques et les prends comme un compliment. Oui je suis grande, oui je suis fine c’est un fait et non une critique. Je sais que ça peut en agacer certaines, mais pour part je le prends de la manière la plus positive possible. 

Par ailleurs, pour être mannequin quand on est une femme la plupart du temps il faut faire minimum 1m72, ce qui n’est pas si « grand que ça » et d’autres mannequins font moins que ça. Tout dépend du profil recherché ! Rien n’est impossible dans ce milieu, tout est une question de tendance (même si c’est très mal formulé de parler de tendances quand on parle de physique).

Fun fact, ces mannequins font moins 1m72: Kate Moss, Lily Rose Depp (1m60), Rose Bertram, Hailey Baldwin, Emily Ratajkowski, Laetitia Casta, 

Hum tu ne manges pas beaucoup, tu vas pas devenir anorexique quand même ?

C’est assez drôle parce qu’il y a encore quelques mois je faisais exprès de manger plus que les autres pour justement casser cette idée que les mannequins ne mangent pas. Tout corps humain est constitué pour ressentir la faim et se doit de l’assouvir. Certains ont un appétit plus grand que d’autres, mannequin ou pas. Ce n’est pas parce qu’une fille est fine qu’elle ne mange pas. 

Depuis plusieurs années déjà l’industrie de la mode met d’ailleurs de plus en plus de mannequins « plus size » ou avec particularité comme ils les appellent. Cela correspond à des mannequins qui ne correspondent pas aux critères d’une mannequin « classique » en agence. 

Je pense notamment à Laurissa Willems mannequin plus size qui cartonne et qui pourtant ne fais pas un 34. Je vous laisse le soin de de la provoquer avec des remarques sur le poids et les troubles alimentaires je pense qu’elle saura largement vous démontrer le contraire ! ! Ou tout simplement comme la mannequin plus size la plus connue, Ashley Graham. 

« Mais ça t’ai déjà arriver de te faire vomir ? »

C’est une des remarques qui j’avoue me fait sortir le plus de mes gongs, je sais que je ne devrais pas réagir comme cela et prendre le temps d’expliquer mais je trouve cela très déplacé de demander à quelqu’un si elle se fait vomir. L’anorexie et la boulimie sont deux maladies faisant parti des troubles alimentaires. Une personne qui en souffre est donc une personne malade. Mettre un malade face à sa maladie dans un cadre lambda (c’est-à-dire pas toujours bienveillant) n’est pas la meilleure chose à faire. Si vous vous inquiétez pour une personne de votre entourage n’hésitez pas à lui proposer de l’aide et une écoute bienveillante.

Tous les mannequins ne se font pas vomir, et heureusement !

La mode ne nous contraint pas à devenir malade, et si c’était le cas, personne ne serait mannequin.

De plus, selon les pays dans lequel on travaille il y a souvent de la nourriture sur le plateau et notamment des pizzas ! Tout dépend, le client peut ne rien avoir prévu sur le lieu (même si vous travaillez pendant plusieurs heures, et même si c’est illégal selon la nouvelle législation en France du moins) ou alors certains prévoit tellement de choses à manger ça en devient criminel autant de nourriture ahah. 

Tu dois te tuer à la salle de sport !!

C’est un cliché plus ou moins vrai. En effet il y a quelques temps je vous aurai dit que mon corps était le résultat d’un bon métabolisme.

Depuis quelques semaines pour « level-up » ma carrière je suis en rééquilibrage alimentaire et donc je vais au sport régulièrement (pas de régime j’apprends simplement à mieux manger). J’aime me dépenser et faire du sport, je n’ai donc aucun problème à y aller entre trois et cinq fois par semaine. Mais ce n’est pas le cas de toutes!  Le sport (plus précisément pour moi la musculation et le fitness) est un moyen certes de me maintenir en forme et de travailler les zones de mon corps qui ne correspondent pas à certains clients (les hanches pour ma part). C’est aussi un moyen de me défouler, de prendre du temps pour moi et de me vider l’esprit.

C’est une activité qui fait partie intégrante de mon métier. 

Certaines ne vont pas à la salle, et font très peu de sport, tout dépend des critères de chacun, de sa morphologie mais aussi du niveau dans le mannequinat que l’on souhaite atteindre. 

Je pensais que pour être mannequin il fallait avoir une peau parfaite

Le corps parfait, la peau parfaite, tout cela relève du fantasme qui se joue autour des mannequins. Beaucoup osent désormais montrer leur peau au naturel, et certaines souffrent d’acnés très sévères.

Gardez en tête que nous sommes maquillées à longueur de temps, avec une couche de produits beaucoup plus important que ce qu’on pourrait mettre habituellement. Avec les spots présents lors des tournages, shootings ou défilés, il faut en mettre énormément pour que cela se voit. La peau, même s’y elle a pu être bien préparée auparavant, rien n’empêche d’avoir par la suite des réactions à ces produits (même si on sait tous que l’acné ne provient pas uniquement d’une peau pas assez nettoyée)

De plus, selon le pays où vous vous trouvez, les normes hygiéniques ne sont pas les mêmes. Je pense notamment à la Chine, où beaucoup de mannequins achètent des pinceaux qu’ils demandent aux make up artist (MUA) d’utiliser par mesure de propreté. En effet contrairement à la France, tous les MUA ne nettoient pas leurs pinceaux entre chaque mannequin. 

Je suppose que tu es célibataire ? Ou alors que tu sors avec un mannequin ou un photographe ?

Il est vrai que ce n’est jamais évident de vivre avec une personne qui est dans le monde du mannequinat, mais dans le milieu artistique de manière générale. Le planning et donc les horaires sont complètements différents: je peux commencer à travailler à 4h du matin tout comme à 22h, tout comme je peux travailler le dimanche ou ne pas « travailler » pendant plusieurs jours (je reviendrai sur la notion de travailler plus tard – dans ce contexte ici c’est être présent sur un tournage). Par ce métier on côtoie énormément de personnes, les réseaux sociaux étant très importants dans ce domaine on reçoit également beaucoup de messages (de femmes mais aussi d’hommes). 

Vivre avec un mannequin ce n’est pas toujours la vie rêvée que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, mais je ne vous apprends rien. Je suis partie vivre plusieurs mois à Dubai, il faut pouvoir gérer la distance ce qui n’est jamais chose évidente dans un couple. 

Pour ma part je n’ai jamais désiré trouver un partenaire de vie qui soit nécessairement mannequin ou photographe. De plus, j’ai toujours eu peur que cela me porte défaut et que l’on puisse penser que je dois ma réussite à une tiers personne qui aurait partager ma vie, et par extension son réseau. 

Fun fact: Nicolas, mon chéri, et ça je l’ai appris par la suite fais de la photo, mais il est plus intéressé par l’architecture que par la mode (ce qui me va très bien). 

Tu dois toujours être au top !

Un de mes agents (qui ne l’est plus) m’avait dit que peu importe où j’étais, avec qui j’étais, je devais me comporter comme une mannequin et être prête et au top. Que lorsque l’on me voyait dans la rue, il fallait pouvoir identifier à la seconde près que j’étais mannequin.

Or, le mannequinat est mon métier, mais il ne me définit pas.

Certes mon mode de vie va en ce sens, tout comme un sportif de haut niveau, mais je ne sors pas tout le temps dans la rue perchée sur des talons de 12 cm, en robe moulante, les boucles parfaites avec un beau maquillage nude. La réalité c’est que je suis comme toi qui me lis, une personne simple en dehors de mon travail. 

On m’a aussi dit que les mannequins adoraient se montrer. Certes nous sommes peut-être plus à l’aise avec notre corps (et encore cela dépend de chacun) et donc peut-être plus extraverti. Je ne sais pas si dire à quelqu’un qu’il aime se montrer dans ce milieu est perçu comme quelque chose de négatif. Lorsqu’un mannequin fait parler d’elle, elle gagne en visibilité, et donc par extension peut décrocher davantage de contrats et donc de jobs. 

Et concernant la confiance en soi ? 

On s’attend à ce qu’un mannequin ait forcément confiance en elle. Pour mon cas, c’est vrai. J’ai confiance en moi, il m’arrive d’avoir des moments de doute et de remise en question, des « mentals breakdowns » mais je sais ce que je vaux et pour cela pas besoin d’être mannequin. Au contraire, en étant confrontée et mise en « compétition » face à d’autres filles splendides beaucoup perdent pied et ne se sentent pas légitimes et belles.

Fun fact: J’étais en soirée et on m’a proposé de faire un jeu filmé (on va passer les règles du jeu ce n’est pas le plus important) et j’ai refusé de le faire. La personne m’a répondu « Mais tu es mannequin ça ne doit pas te déranger d’être filmé pendant que tu danses ». Ca m’a dérangé, ce n’est pas parce que je suis mannequin que je suis l’objet de tous, et que j’accepte tout sous-couvert qu’il y aura des photos ou des vidéos à la fin. 

Fun fact 2: C’est la tête que je fais quand on me demande des autographes alors que je suis loin d’être une star 

Vous êtes un peu bê-bête les mannequins

Travailler avec son physique implique forcément pour certains que la tête ne fonctionne pas. Ce préjugé on le retrouve également chez les sportifs que certains jugent « simplet ». Même si avoir fait des études ne permet pas de justifier une « intelligence certaine » j’ai une licence de psychologie avec mention. 

Au-delà de mon physique, je m’intéresse à énormément de choses qui n’ont rien à voir avec le mannequinat. Poser nécessite un travail d’intellectualisation des mouvements, de connaissance de son corps et j’en passe. Le mannequin doit s’en arrêt s’adapter à de multiples contraintes, et n’est-ce pas cela l’intelligence, la capacité d’adaptation ? Si tu ne me crois pas, essaye face à ton miroir de poser pendant 30 minutes et tu verras part toi-même que ce n’est pas si facile que ça. 

Tu as déjà fait les concours de miss ?

Le mannequinat et le monde des miss n’ont rien à voir. Sans cesse on rapproche ces deux univers uniquement parce qu’il y a une notion de défilé. Les critères ne sont tout simplement pas les mêmes et cela ne demande pas de réaliser les mêmes actions. Je serai incapable de parler devant des centaines de milliers de personnes avec un sourire à tout épreuve pendant plusieurs heures.

Fun fact: On m’a déjà repéré et proposé de participer à plusieurs concours et cela depuis mes 17 ans ce que j’ai toujours refusé.

T’es vraiment payé à pas faire grand chose

L’emploi du temps d’un mannequin varie selon son niveau de popularité et ses compétences. Je pense qu’un jour je vous filmerai une routine travail pour que vous puissiez vous rendre compte du travail réalisé en amont. En effet beaucoup ne voient que les shoootings, et les tournages mais la réalité est bien différente.

Il faut inclure du temps pour le sport, l’alimentation, le mailing, les castings, les soins relatifs à son corps, la prise de contact etc. Certes nous n’avons pas des horaires classiques du type 8h-18h tous les jours, mais on peut rester debout des journées entières lors de jobs. On bosse à des heures complètement atypiques (22H-4H du matin par exemple) en semaine et également en week-end.

On passe du temps également pour améliorer notre démarche, nos poses, nos enchaînements, trouver des test shootings (des collaborations avec des photographes). Et je ne vous parle même pas lorsque l’on est uniquement free-lancer, outre la partie mannequinat on chercher également des contrats pour nous, on cherche la partie compta etc. Tout ça est une grosse source de stress, le management n’est pas facile tous les jours. La remise en question est extrêmement fréquente surtout quand on passe plusieurs jours, voire semaines pour certains sans contrats. 

Les mannequins sont toujours bien habillées 

Les vêtements que l’on porte lors des jobs ne nous sont que rarement offerts. On a beau porté des robes à des milliers d’euros, nous ne sommes pas toutes capables de pouvoir se les offrir par la suite. Comme tout le monde nous allons dans les boutiques dites classiques. Pour ma part avec mon blog oui j’ai un joli dressing, mais c’est aussi parce que j’aime m’offrir de jolies pièces, et cela indépendamment de mon métier de mannequin, c’est quelque chose que j’ai toujours aimé. 

Voilà, j’ai pris du temps pour rédiger cet article en essayant de détailler au maximum pourquoi certains préjugés étaient faux. Si vous avez déjà tenu des propos comme celui-ci ne vous sentez pas coupable, maintenant que vous savez tout cela vous avez tous les outils pour être peut-être plus bienveillant avec une personne de ce milieu. 

On se retrouve bientôt pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.